escoffier

escoffier

⇒ESCOFFIER, verbe trans.
Vulg., arg.
A.— ,,Voler`` (ESN. 1966). Songe que je m'en remets à toi qui es « fine comme l'ambre » pour l'escoffier au profit du susdit frère (BALZAC, Corresp., 1819, p. 49).
B.— ,,Tuer`` (ESN. 1966). As-tu remarqué la gueule d'assassin (...) du camarade ministre (...) Ce doit être lui qui a fait escoffier ce malheureux Castaing (L. DAUDET, Cœur brûlé, 1929, p. 31).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1932, sous la forme escoffier (cf. aussi LITTRÉ, GUÉRIN 1892, ROB., Lar. Lang. fr.). On rencontre escofier, voir DG, Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. 1725 arg. coffier « tuer » (N. GRANDVAL, Le Vice puni, p. 107); 1797 escoffier (P. LECLAIR, Hist. brig. et assass. Orgères, II-1-322, r° 4, janvier 1797). Adaptation, avec changement de conjug., du prov. esco(u)fir « défaire, vaincre » (dep. av. 1391, Elucidari de las proprietatz ds RAYN., p. 277), d'un lat. vulg. exconficere « détruire », dér. du lat. class. conficere « achever » (cf. confire; v. FEW t. 3, p. 280). L'ital. scuffiare « bâfrer » (ESN.) ou l'esp. escofiar « coiffer » (DAUZAT, Ét. de ling. fr., pp. 272-273) ne conviennent pas du point de vue sémantique. Fréq. abs. littér. :8. Bbg. DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 263, 272. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 238, 264, 270. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 510, 511. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 203; t. 2 1972 [1925], p. 294.

escoffier [ɛskɔfje] v. tr.
ÉTYM. 1796; escofier, 1725; p.-ê. du provençal escoufia « tuer »; cf. esp. escofiar ou ital. scuffiare « enlever la coiffe », et, par ext., « décapiter », du lat. pop. exconficere, de ex- intensif et lat. class. conficere « achever ».
Argot. Tuer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Escoffier —   [ɛskɔ fje], Georges Auguste, französischer Küchenmeister, * Villeneuve Loubet (Département Alpes Maritimes) 28. 10. 1846, ✝ Monte Carlo 12. 2. 1935; gilt als der Schöpfer der feinen modernen Kochkunst; er war auch bedeutend als… …   Universal-Lexikon

  • Escoffier — Le nom désigne en ancien français un tanneur, un marchand de cuir (escohier). On le trouve surtout dans la Loire, la Haute Loire et le Vaucluse. Variantes : Escofier, Escofié, Escoufier, Escouffier. Diminutifs : Escoffet, Escouffet …   Noms de famille

  • escoffier — Escoffier, en Savoye, id est, cordouannier …   Thresor de la langue françoyse

  • Escoffier — [es kō̂ fyā′] Auguste [ō̂ güst′] 1847 1935; Fr. chef & writer on cooking …   English World dictionary

  • Escoffier — Auguste Escoffier Georges Auguste Escoffier (* 28. Oktober 1846 in Villeneuve Loubet; † 12. Februar 1935 in Monte Carlo) war ein französischer Meisterkoch, der durch seine Publikation Guide Culinaire Weltruhm erlangte. Er adaptierte Spezialitäten …   Deutsch Wikipedia

  • Escoffier —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Escoffier est un nom de famille notamment porté par : Auguste Escoffier (1846 1935), cuisinier français ; Léon Escoffier (1877… …   Wikipédia en Français

  • ESCOFFIER — FRANCE (see also List of Individuals) 19.3.1908 /F 16.6.1995 Mobile/USA Francis Escoffier attended the Arts and Science School of Loyola University, New Orleans, yet without a graduation. He was employed by the US Army Corps of Engineers in 1929… …   Hydraulicians in Europe 1800-2000

  • Escoffier — Recorded in a number of spellings including: Escofier, Escoffier, d Escoffier, Escoffrey and Escoffrie, this is a surname of French origins. It is occupational, from the region known as Provencal, and derives from the verb escofia meaning to… …   Surnames reference

  • ESCOFFIER — v. tr. Tuer. Il est trivial …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Escoffier — /es kaw fyay /, n. Georges Auguste /zhawrddzh oh gyuust /, 1846 1935, French chef and author of cookbooks. * * * …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”